Le T-15 Armata est le nouveau Véhicule de Combat d'Infanterie de l'armée russe. Il est construit par Uralvagonzavod.

T-15 Armata

 
 
 
 

Largeur : 4,8 m (non confirmé)

Longueur : 9,5 m (non confirmé)

Hauteur : 3,5 m (non confirmé)

Équipage : 3 (Chef de char, pilote et tireur) + 8 fantassins

Masse au combat : entre 40 t et 50 t

Moteur : 1500 ch soit environ 33 ch/t 

Autonomie : 500 / 550 km

 Utilisateurs actuels (dates d'acquisition) :

- Russie (en cours)

 

Armement

Le T-15 Armata est équipé d'une tourelle téléopérée nommée Bumerang-BM ou aussi Epoch. Elle possède un canon 2A42 de 30 mm, une mitrailleuse 7,62 mm PKT et deux lanceurs de deux missiles Kornet anti char, anti-bâtiments, avec une portée de 10 km maximum. On peut remarquer l'engagement des cibles aériennes de cette tourelle, ce qui est rarement le cas pour les Véhicules de Combat d'Infanterie occidentaux. Elle est construite par KBP Instrument Design Bureau.

Une nouvelle tourelle nommée AU-220M Baykal équipée d'un canon automatique de 57 mm capable d'engager des cibles aériennes est en cours de développement.

Anecdotes

- Les phares de ce blindé sont à LED et peuvent éclairer en infrarouge.

Etymologie

Armata est le nom pour désigner la plateforme utilisée pour le T-14, le T-15, le T-25 et bien d'autres véhicules.  Le nom "Armata" dérive du latin "Arma" qui fait référence aux armes de guerre, de plus c'était un vieux mot russe pour les canons du 14ème siècle ; c'est aussi le pluriel du mot grec moderne "Arma" signifiant "char".

Programme T-15 Armata

Le T-15 a été vu la première fois pendant le Défilé du Jour de la Victoire en 2015 aux cotés du tout nouveau T-14 ainsi que d'autres nouveaux véhicules de la plateforme Armata. C'est un défilé commémorant la victoire de la Russie sur le Troisième Reich pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Moteur à l'avant, la porte se trouve logiquement à l'arrière du blindé, comme sur beaucoup d'autres transports de troupes.

T-15 Armata compartiment transport

Le T-15 dispose de beaucoup de blindage réactif de 4ème génération nommé Malachit. Il en possède sur le glacis (sur le dessus de la face avant), sur les flancs ainsi que sur le toit pour se protéger des missiles de 4ème génération. Cet ERA Malachit serait très performant, y compris contre les obus APFSDS.

Il est bien évidement l'un des Véhicules de Combat d'Infanterie les plus blindés au monde avec le Puma allemand ainsi que le Namer israélien.

Systèmes du T-15 Armata

- Il est équipé d'un APS soft et hardkill nommé Afganit. Pour résumer, l'APS hard kill sert à détruire les missiles et roquettes avant qu'ils ne touchent le char, tandis que le soft kill, lui, sert à éviter que les missiles ne touchent le char,  tout cela en couvrant le char de radars et autres capteurs.

Pour le SoftKill, il possède deux boîtiers orientables de douze charges chacun installés sur le toit de la tourelle, en bleu sur les photos.

En rouge, deux paniers de 12 charges chacun non orientables. Ces charges sont sûrement des grenades fumigènes et/ou peut être des flares. Les flares ou leurres en français sont en général constitués de magnésium, téflon et/ou viton, qui, lorsqu’ils se consument, produisent une quantité importante de chaleur pour détourner les missiles infrarouges grâce à la chaleur dégagée par ceux-ci, mais cela reste une supposition que l'Armata en soit équipé ou non.
En
jaune, il y a du blindage réactif Malachit, vu précédemment dans la section Programme T-15 Armata.

En vert, cela correspond à la partie Hard Kill, en effet ces 5 tubes (non orientables) de chaque côté du véhicule, envoient une grenade explosant à proximité du missile ou de la roquette.

En marron, ce sont les quatre antennes radars (AESA pour les connaisseurs), servant à localiser les projectiles arrivant sur le blindé, la dernière est à l'arrière, au dessus de la porte pour le transport de troupes.

En rose, ce sont les différents capteurs (infra-rouges par exemple) pour détecter si le char est visé par un missile anti-char ennemie par exemple. Il est fort probable que les caméras soient dedans.

Pour finir, en violet, un mât météo, servant sûrement à donner des éventuelles corrections dans le calculateur balistique, afin d'être toujours plus précis lors du tir.

T-15 Armata analyse rapide

D'après certaines sources russes, cette partie Hardkill de l'Afganit serait capable d'intercepter les obus APFSDS, personnellement, je me permets d'émettre quelques réserves à ce sujet. En effet certains obus flèche se déplacent à près de 2000 mètres/seconde, le temps de réaction de l'Afganit devrait alors être quasiment nul pour espérer atteindre l'obus. De plus ces pénétrateurs cinétiques sont alors très difficiles à intercepter par leur composition, au mieux, ils seraient alors quelque peu déviés ou fragmentés mais il serait vraiment peu probable qu'ils soient détruits.

 
 

Ecrit par Chanou Hugo

Google-Play-Badgeb.png
android

Si vous remarquez une erreur, un bug ou autre anomalie sur le site, merci de nous contacter ici, nous vous remercions par avance.

Mentions légales

Herbergeur

Wix
Wix.com Inc.
Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158 
Téléphone : +1 415-639-9034.

© Tous droits réservés uniquement sur le texte.

Le logo a été réalisé par Elise Eloy pour Véhicules-Militaires.info.

Aucune image de ce site ne nous appartient, sauf si celle-ci est explicitement mentionnée.

Si vous êtes le propriétaire d'une ou plusieurs images, s'il vous plait contactez nous ici : vehicules.militaires.info@gmail.com

© All rights reserved on text only.

The logo was created by Elise Eloy for Véhicules-Militaires.info.

No images on this site belong to us, unless it is explicitly mentioned.

If you are the owner of one or more images, please contact us here : vehicules.militaires.info@gmail.com