Largeur : 3,9 m

Longueur : 7,6 m

Hauteur : 3,60 m

Équipage : 3 (chef de char, pilote et tireur) + 7 fantassins environ

Masse au combat : 29,4 t version A / 43 t version C

Moteur : 1075 ch environ (25 ch/t version C, 36 ch/t version A)

Autonomie : 600 km

Coût unitaire d'achat : 8,85 millions €

 Utilisateurs actuels (dates d'acquisition) : 

- Allemagne, 350 commandés (2015)

Armement

Le Puma est équipé d'un canon de 30 mm et d'une mitrailleuse en 5,56 mm en coaxiale (dans le même axe que le canon) dans une tourelle inhabitée. Son canon de 30 mm lui permet de tirer des obus flèches et des obus AHEAT (Advanced Hit Efficiency and Destruction), cet obus n'a rien a voir avec les HEAT. C'est tout simplement un obus explosif programmable qui projette plusieurs dizaines de petites billes de tungstène utilisable principalement contre les cibles aériennes et l'infanterie. Ce canon est alimenté en double bande, c'est à dire que le tireur peut alterner entre deux bandes différentes, par exemple une contenant des obus perforants et une autre contenant des obus explosifs.

Il est capable de tirer deux missiles EuroSpike LR (missile anti-char israélien de 4ème génération et de type tire et oublie) ayant une portée d'environ 4500 m et pouvant changer de cible en vol ; peut être bientôt le Spike LR II ?

Spike LR 2
Spike LR 2

Anecdotes

- La tourelle est sur le côté gauche du blindé ; le canon est sur la droite de la tourelle, et est donc centré sur l'axe médian du châssis, canon à 12 h (droit devant).

- Un groupe de quatre avions Atlas A400M peut transporter trois Pumas A sur le terrain, le quatrième avion transportant le blindage supplémentaire pour monter leur protection au niveau C ainsi que le matériel nécessaire pour la pose de ce blindage.

- Les réservoirs de carburant sont situés à différents endroits comme à l'intérieur et à l'extérieur du blindé, si l'un d'eux est touché, cela permet alors de se replier et d'effectuer une retraite.

- Presque tout l'équipement à l’intérieur du Puma, sièges compris, n'a de contact direct avec le plancher, ce qui ajoute de la sécurité à l'équipage et au matériel en cas d'explosion sous le véhicule (mine ou Engin Explosif Improvisé).

Programme Puma

Le programme a débuté en 1998. Le premier prototype a été livré en mai 2006. Cinq véhicules de pré-production ont été livrés en 2007 et les essais ont débuté début 2008. En mars 2009, les deux véhicules Puma pré-série ont passé avec succès les tests. En 2012 le Puma a été testé contre le froid en Norvège et en 2013 contre la chaleur aux Émirats Arabes Unis. En 2015 après la formation d'équipages, certains Puma sont entrés en service.  Il doit remplacer les -vieux- Marder jusqu'en 2020.

 

Son blindage est modulaire Advanced Modular Armor Protection, il possède deux niveaux de protection. Le premier : A, le Puma pèse alors 29,4 t, il est aéro-transportable par A400M. Il est résistant aux munitions de 30 mm, aux charges creuses sur l'avant et aux 14,5 mm sur tous azimutes (sur tous les côtés). Le second : C, monte la protection des flancs du Puma au même niveau que sa face avant et améliore son blindage de toit, il pèse alors 43 t. Une version intermédiaire B avait été conçue mais comme la version C respectait aussi les dimensions et le poids limite pour le transport ferroviaire, elle a donc naturellement été supprimée.

Systèmes du Puma

Le Puma est équipé de plusieurs caméras pour une vue à 360°. Il possède également un APS Soft Kill de fabrication allemande, appelé MUltifunctional Self protection System (MUSS) sur 360°. Pour résumer,  un APS Soft Kill projette un écran de fumée lorsqu'un tir de missile est détecté et tente de le brouiller via différents capteurs autour du blindé. Il est donc équipé de 4 pots lance-fumigènes de chaque côté de la tourelle, en jaune sur la photo. 
Cet APS pourrait être complété par du Hard Kill à l'avenir.

 

smoke Puma

Le Puma devrait être équipé d'une "tourelle" rotative TSWA tirant 24 munitions létales ou non létales de 40 mm (par exemple, des gaz lacrymogènes et des flash-bang) avec une portée maximale de 400 mètres.

Elle est située à l'arrière gauche du Puma (la porte arrière est juste sur la droite de cette photo). Cette tourelle permet à ce blindé de traiter l'infanterie même si celle-ci est très proche, sans devoir se servir de l'armement principal, tout en assurant la sécurité du personnel à bord.

 

Puma

Le Puma est un véhicule de combat d'infanterie et de transport de troupes allemand, conçu par Krauss-Nexter Defense System et Rheinmetall pour remplacer le Marder et assister le Leopard.

 
 
 
 

Ecrit par Chanou Hugo

Google-Play-Badgeb.png
android

Si vous remarquez une erreur, un bug ou autre anomalie sur le site, merci de nous contacter ici, nous vous remercions par avance.

Mentions légales

Herbergeur

Wix
Wix.com Inc.
Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158 
Téléphone : +1 415-639-9034.

© Tous droits réservés uniquement sur le texte.

Le logo a été réalisé par Elise Eloy pour Véhicules-Militaires.info.

Aucune image de ce site ne nous appartient, sauf si celle-ci est explicitement mentionnée.

Si vous êtes le propriétaire d'une ou plusieurs images, s'il vous plait contactez nous ici : vehicules.militaires.info@gmail.com

© All rights reserved on text only.

The logo was created by Elise Eloy for Véhicules-Militaires.info.

No images on this site belong to us, unless it is explicitly mentioned.

If you are the owner of one or more images, please contact us here : vehicules.militaires.info@gmail.com