Rafale F3-R

Le Rafale de Dassault Aviation est un avion de combat omnirôle développé pour la Marine nationale et l'Armée de l'air française, et livré à partir du 18 mai 2001.

 

En 1977, les forces armées françaises expriment un besoin d'un nouvel avion de combat polyvalent léger (air-air et air-sol) pour remplacer le Mirage 2000C qu'il est envisagé de développer avec l'Allemagne de l'Ouest, le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie qui devait  aboutir à l'Eurofighter Typhoon, mais les divergences de besoins, notamment la capacité d'opérer depuis un porte-avions, amènent la France à se désolidariser de ses partenaires en 1985.

 

Le coût total du programme est plus de 47 milliards d'euros.

Envergure : 10,861 m

Longueur : 15,271 m

Hauteur : 5,341 m

Réacteurs: 2 x 75 kN (M88 Snecma)

Rayon d'action entre 1000 km et 1750 km suivant la configuration d'armement 

Coût unitaire de production :

- Rafale B : 74 M€ TTC
- Rafale C : 69 M€ TTC
- Rafale M : 79 M€ TTC

Utilisateurs actuels (dates d'acquisition) : 

- France

- Egypte (2015, 36 Rafales)

- Qatar (24 Rafales)

- Inde (36 Rafales)

Armement

Pour les cibles aériennes il peut utiliser :

- Missiles MICA IR (courte portée, Infra Rouge)

- Missiles MICA EM (moyenne portée 70 km environ, Électro Magnétique)

- Missiles METEOR (longue portée plus de 100 km, peut changer de cible en vol)

  Pour les cibles au niveau du sol il peut utiliser :

- Missile furtif de croisière principalement anti-bâtiments SCALP-EG (Système de croisière conventionnel autonome à longue portée d'Emploi Général) avec plus de 400 km de portée.

- GBU-38/34 (Famille de bombes guidées GPS)

- Bombe MK 82-84 (non guidée, 89kg d’explosif)

- GBU-10/12 (Famille de bombes guidées laser)

- Bombes AASM (bombes guidées laser ou GPS avec amélioration de portée)

Armement Rafale

Le Rafale est muni de 14 points d’emport externes. Les Rafale M ont un point d’emport en moins. Ils n’emportent qu'un seul missile SCALP au catapultage au lieu de deux pour les mêmes missions effectuées à partir de la terre afin de leur permettre de revenir apponter avec le missile non tiré en cas d'interruption de la mission. Il peut emporter jusqu’à 5 bidons de carburant.

Le Rafale possède un canon tirant des obus de 30 x 150 mm construit par Nexter qui a une cadence de 2500 coups/min, c'est le même canon que celui du EC665 Tigre, mais avec une cadence plus élevée.

Programme Rafale

Au début du programme du Mirage 2000, Dassault et l'armée de l'air Française pensent déjà à son successeur, qui devrait entrer en service vers les années 90. La Luftwaffe (armée de l'air allemande) et la RAF (Royal Air Force) se posent la même question pour leur armée de l'air. Suite à des problèmes de cahier des charges, notamment le fait que le Royaume-Uni et l'Allemagne voulaient surtout un avion destiné au combat air-air, la France quitta le programme européen pour développer son propre avion omnirôle en 1985.

En 1978, les recherches sur un avion de combat polyvalent pour l'armée de l'air et la marine nationale sont lancées. Le programme débuta le 12 décembre 1982. Le programme ayant beaucoup de retard, la Marine nationale hésita à acheter des F/A-18 Hornet aux États-Unis. 

Le 21 avril 1988, un contrat de développement de 5 prototypes (un Rafale C, un Rafale B, 2 Rafale M et une cellule d'essais statiques) est signé. Il s'accompagne de contrats portant sur l'étude des principaux équipements, comme les moteurs, le radar, le système SPECTRA. Un Rafale N, biplace spécifique à la Marine, fut envisagé à partir de 1999, pour être annulé le 22 septembre 2004.1989 fut marquée par une série d’approches et de simulations d’appontage. Le démonstrateur Rafale A vole le 4 juillet 1986 et le programme est lancé le 26 janvier 1988 : le monoplace Rafale C vole le 19 mai 1991, la version marine M, le 12 décembre de la même année, et le biplace B, le 30 avril 1993. Mise en service 2001.

La version finale du Rafale, vue de face a la même signature radar qu'un moineau. Les cockpits de la version Biplace sont équipés des mêmes postes de pilotage, ce qui permet l'utilisation avec un seul pilote.

Le Rafale F3-R entrera en service en 2018 tandis que le standard F4 arrivera vers 2025.

 
 
 

Etymologie

Le Rafale, nom choisi par Marcel Dassault lui-même en 1985, en référence à l'Ouragan qui fut son premier jet.

 

Anecdotes

Sa capacité d'emport maximale est de 9 500 kg, il est donc le seul avion de chasse au monde capable d'effectuer des missions en portant 1,5 fois sa masse à vide. Il a une masse maximal au décollage de 24.5 t.

Le Rafale M (version Marine) est le seul avion de combat non américain autorisé à opérer à partir des porte-avions de l'US Navy.

 

85 % de la structure et 98 % des équipements sont communs aux versions Marine et Air.

 

Il dispose d'un système de démarrage automatisé qui permet le décollage seulement cinq minutes après que le pilote se soit assis dans le cockpit.

Marcel Dassault a également envisagé une coopération avec la société américaine "Gruuman", mais cela n'a pas abouti.

Systèmes du Rafale

Le Rafale possède un radar RBE2, développé par Thales et Dassault aviation vers la fin des années 90.

Le radar RBE2 est capable de traiter 40 cibles dont 24 de façon renforcée afin d'en engager 8 simultanément et délivrer l'armement nécessaire.

Il possède une longue capacité de détection d'environ 160 km, ce qui lui permet de rivaliser avec ses concurrents américains en termes de performances, notamment avec le F/A-18E/F et son APG-79 ou encore le F-22 Raptor avec son APG-77.

 

SPECTRA : (Système de Protection et d'Évitement des Conduites de Tir du RAfale), est un système de contre mesure développé par Thales et MBDA visant à protéger le Rafale.

Le système offre avec un haut degré d'automatisation des fonctions de :

  • Détection et de brouillage électromagnétique ;

  • Détection infrarouge de missile ;

  • Détection laser de missile ;

  • Leurrage électromagnétique et infrarouge.

 

Il peut également jouer un rôle de renseignement électronique en détectant, classant et analysant les différents émetteurs et toutes leurs caractéristiques.

THALIOS/AEROS : (nacelles)

TALIOS (version modernisée de DAMOCLES ) :

Ce pod d’acquisition d’objectifs de troisième génération offre des capacités de guidage laser, et une gamme complète de senseurs pour la navigation et pour l’identification des objectifs air-air. Il permet l’identification jour/nuit des cibles à moyenne portée, et offre des capacités de reconnaissance à longue distance en prenant des photos. Son module infrarouge assure des performances optimales en conditions chaudes et humides.

AEROS (pod reco NG)

 

Le système de reconnaissance et d’observation aéroportée AREOS permet de fournir rapidement, de jour et de nuit, des renseignements imagerie (IMINT) pour la reconnaissance et l’identification, en toutes conditions météorologiques. AREOS permet de fournir une imagerie à haute résolution à grande distance, couvrant de larges zones d’intérêt. Les informations sont transmises au sol via une liaison de données à haut débit.

 

Ecrit par Chanou Hugo et Neutrino

Google-Play-Badgeb.png
android

Si vous remarquez une erreur, un bug ou autre anomalie sur le site, merci de nous contacter ici, nous vous remercions par avance.

Mentions légales

Herbergeur

Wix
Wix.com Inc.
Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158 
Téléphone : +1 415-639-9034.

© Tous droits réservés uniquement sur le texte.

Le logo a été réalisé par Elise Eloy pour Véhicules-Militaires.info.

Aucune image de ce site ne nous appartient, sauf si celle-ci est explicitement mentionnée.

Si vous êtes le propriétaire d'une ou plusieurs images, s'il vous plait contactez nous ici : vehicules.militaires.info@gmail.com

© All rights reserved on text only.

The logo was created by Elise Eloy for Véhicules-Militaires.info.

No images on this site belong to us, unless it is explicitly mentioned.

If you are the owner of one or more images, please contact us here : vehicules.militaires.info@gmail.com